Le xôi aux cinq couleurs, une spécialité culinaire du Nord-Ouest

Le xôi aux cinq couleurs

Le xôi aux cinq couleurs

Le xôi (riz gluant cuit à la vapeur) aux cinq couleurs est connu depuis longtemps comme une spécialité culinaire du Nord-Ouest. Il est intéressant de noter que les cinq couleurs forment un tout, le yin et le yang représentent les cinq éléments du cosmos, la solidarité entre les ethnies frères. Mais chaque couleur peut être autonome, portant un sens propre associé à chaque ethnie.

Les Thai de Muong Lo se sont installés dans la région Nord-Ouest depuis des temps immémoriaux. Ils ont leur propre identité culturelle, culinaire en particulier. Le xôi aux cinq couleurs est la convergence des valeurs traditionnelles et modernes, portant une signification philosophique du yin-yang.

Dans la maison de Vi Quang Thuât, dans le hameau de Hôc, commune de Son Thinh, district de Van Chân, province de Yên Bai, nous avons pu nous renseigner sur le xôi aux cinq couleurs. «Le anciens du hameau considèrent que le xôi aux cinq couleurs représente la solidarité des ethnies frères du Nord-Ouest. Les cinq couleurs forment un tout cohérent», a-t-il dit tout en préparant le xôi. Puis, il a continué l’histoire avec un visage un peu triste: «Les feuilles de gingembre sont encore jeunes en cette saison, donc il n’y a pas de xôi vert». Donc, nous avons pu déguster que le xôi aux quatre couleurs.

Le xôi aux cinq couleurs est une spécialité culinaire du Nord-Ouest.Jadis, le xôi aux cinq couleurs était préparé seulement pendant les grandes fêtes, le Têt, les mariages… Mais maintenant, il est devenu un plat populaire dans la vie, exprimant l’hospitalité de l’hôte. Selon le niveau d’intimité entre l’hôte et le propriétaire, on peut préparer un xôi à deux ou trois couleurs… Chaque ethnie a son propre style.

Pour préparer le xôi aux cinq couleurs, la première chose est de choisir du riz gluant de Tu Lê (appelé aussi riz gluant de Tan La en langue Thaï), une sorte de riz gluant à la fois aromatique et souple, le plus célèbre de la vallée de Muong Lo. L’eau servant à faire cuire le riz à la vapeur doit venir du ruisseau de Muong Lo.

Les feuilles d’arbres servant à teinter le xôi sont soigneusement sélectionnées, ni trop jeunes ni trop vieilles. Puis elles sont lavées et cuites avec de l’eau du ruisseau de Tu Lê. Ensuite, les grains de riz gluant sont laissés à tremper pendant environ 10 heures, puis on les laisse égoutter. Le rouge est fait avec des feuilles de «Com xôi» rouge, ou l’on peut utiliser un fruit mûr de momordique. Le noir vient du riz gluant noir ou de la cendre des feuilles de gingembre poussant en forêt mélangée avec de l’eau puis filtré pour tremper le riz. Le jaune est obtenu à partir du curcuma vieux, écrasé et mélangé à de l’eau. Une fois teinté, le riz est cuit à la vapeur.

Chaque couleur a sa propre signification. Le rouge symbolise l’aspiration, le violet la prospérité du ciel et de la terre, le jaune une vie aisée, le vert les montagnes et forêts du Nord-Ouest, le blanc l’amour et la fidélité. En outre, chacune des couleurs du xôi représente aussi les couleurs vives sur les costumes des jeunes filles Thaï….

Publicités
Catégories : Gastronomie, NORD DU VIETNAM | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :