Hà Giang: À la découverte de la Montagne doublée de la Fée

Une vue générale de la «Montagne doublée de la Fée» à Hà Giang.

Une vue générale de la «Montagne doublée de la Fée» à Hà Giang.

La Montagne doublée de Quan Ba (nommée également Montagne doublée de la Fée) est située dans la ville de Tam Son, province de Hà Giang (Nord). Elle trône à 47 km de la ville de Hà Giang. Avec la relative fraîcheur qui règne sur ces hauts plateaux, les paysages sauvages et la richesse culturelle, Quan Ba est devenue une destination touristique de choix.

La «Montagne doublée de la Fée» comporte deux sommets calcaires évoquant la forme quelque peu troublante de «deux seins» de jeune femme dressés au milieu du champ de Quan Ba.

Elle forme un paysage unique à Tam Son, que l’on ne rencontre nulle part ailleurs sur l’ensemble du plateau karstique de Dông Van.

Sur le plan géologique, elle est un produit du processus de lessivage, d’érosion, conjugué à l’activité sismique passée (la montagne est entrecoupée par la faille Quan Ba – Huong Cha dont la dernière période d’activité remonte à environ 5 millions d’années).

En se rendant ici, les visiteurs peuvent – en plus d’admirer les paysages sauvages et la nature majestueuse du lieu – découvrir la richesse culturelle des ethnies minoritaires. Les spécialités culinaires locales ne manquent pas, et il est possible de se délecter d’un succulent repas tout en écoutant des chants folkloriques, avant de pratiquer les danses traditionnelles pour une immersion complète. Il est également possible de visiter les villages de métiers traditionnels comme le village de production de textile du lin, la distillerie traditionnelle d’alcool de maïs de Thanh Vân, sans compter les nombreuses autres curiosités à découvrir.

La légende de la Montagne doublée de Quan Ba

Les habitants locaux perpétuent jusqu’aujourd’hui avec un engouement non dissimulé une légende sur l’amour de la fée Hoa Dào et d’un jeune musicien H’mong.

La légende raconte que la fée Hoa Dào tomba amoureuse d’un homme H’mong jouant avec une virtuosité sans pareil de la guimbarde vietnamienne Dàn Môi. Ils se marièrent et choisirent de s’installer sur ce beau terrain. Leur amour leur donna un fils. Mais l’empereur du Ciel, furieux, décida de s’emparer de la fée, contrainte de laisser ses seins à son enfant avant de retourner au Ciel. C’est ainsi que naquit la «Montagne doublée de la Fée» ou «Montagne doublée de Quan Ba».

Selon les habitants locaux, ces monts confèrent à cette zone un microclimat très agréable, avec une abondante variété de fruits : prunes, pêches, kakis… Les larmes de Hoa Dào formèrent le fleuve Mien, qui entoure les terres derrière la porte céleste de Quan Ba.

Publicités
Catégories : Aperçu générale du Vietnam, Ha Giang | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :