Le yếm – beauté de l’habillement vietnamien

le-Yem«Le yếm, beauté de l’habillement vietnamien», tel est le thème d’une exposition en cours au temple Đồng Lạc, au 38 rue Hàng Đào, à Hanoi.

Organisé par le comité de gestion du vieux quartier de Hanoi, l’événement vise à célébrer le yếm, ce couvre-sein traditionnel des femmes vietnamiennes, l’un des habits traditionnels les plus emblématiques du Vietnam mais aussi à présenter le tissage de la soie, l’une des fleurons de l’artisanat national.

Le yếm fasait partie de l’habillement traditionnel des femmes vietnamiennes de toutes les couches sociales au Nord du Vietnam. Il les aide à mettre en valeur leur beauté en laissant nues les épaules et une partie du dos. Aux XVIII8e et XIXe siècles, le yếm avait la forme d’un carré porté à l’oblique sur le devant du torse, avec deux lanières nouées dans le dos. On distinguait différents types de yếm en fonction de la forme du col: rond ou en V. Au début du 20e siècle, le yếm s’est encore davantage diversifié en termes de formes et de modèles.

Nguyên Thi Thu Thuy, représentante du comité de gestion du vieux quartier de Hanoi, explique : «Le yếm met en valeur la beauté féminine. Les couleurs et les matières du yếm nous montrent à quelle classe appartenait la femme qui le portait. Les femmes issues des familles aisées et éduquées portaient souvent des yếm en soie alors que les travailleuses portaient des yếm en soie sauvage ou en coton, de couleur sombre».

Préservation du patrimoine de nos ancêtres

Dans cette exposition, les visiteurs peuvent voir non seulement des photos d’archives sur le yếm des Vietnamiennes d’autrefois, mais aussi tous les outils et matières premières nécessaires à la fabrication de la soie. Thang Long-Hanoi de nos jours- était entouré par de nombreux villages d’artisanat, dont beaucoup toujours actifs maintenant. Ces villages sont importants non seulement sur le plan économique, mais aussi d’un point de vue touristique et culturel. Ils contribuent à la préservation du patrimoine de nos ancêtres.

«Notre comité organise cette exposition pour promouvoir les valeurs culturelles immatérielles du vieux quartier de Hanoi. Ce n’est pas par hasard que nous avons choisi le temple Đồng Lạc sur la rue Hàng Đào. Autrefois, la rue Hàng Đào était spécialisée dans la soie alors que le temple Đồng Lạc accueillait un marché de yếm en soie », ajoute Thu Thuy.

L’exposition attire beaucoup de visiteurs vietnamiens et étrangers. Dư Ngọc Hân de Hanoi : «Grâce à cette exposition, je peux imaginer comment les femmes vietnamiennes s’habillaient autrefois. J’ai pu aussi voir les matières premières et les outils utilisés pour faire de la soie. Je trouve que les habits des femmes d’antan étaient simples mais qu’ils mettaient bien en valeur leur beauté. J’aimerais que les stylistes de nos jours s’inspirent de ces yếm pour créer des habits à la fois traditionnels et modernes». Han, qui vient de Singapour, nous confie : «L’exposition présente des archives sur l’histoire vietnamienne. J’ai pu voir des images du vieux quartier de Hanoi et des activités dans la rue. J’ai l’impression de vivre dans le Hanoi d’autrefois».

L’exposition aide les visiteurs à mieux comprendre l’origine et l’histoire du yếm tout en contribuant à la préservation de cet habit traditionnel et du tissage de la soie du Vietnam.

Publicités
Catégories : Moeurs et Coutumes | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :