Lang Son: Le site de Mâu Son, pour les routards en quête d’aventure

mau-sonLe site de Mâu Son est situé au nord-est de la province de Lang Son (Nord) à 180 km de Hanoi par la Nationale 1A. Découvert par les Français il y a près de 100 ans, il est une perle précieuse sertie dans d’anciennes forêts.

D’une superficie de 550 km2, Mâu Son comprend les trois communes de Mâu Son et Công Son du district de Cao Lôc, et de Mâu Son du district de Lôc Binh. Cette haute zone montagneuse est considéré comme le «deuxième Sa Pa du Vietnam».

Au sommet du mont Mâu Son, à 1.500 m d’altitude, le climat est tempéré toute l’année avec une moyenne de 15ºC et des précipitations annuelles de 2.225,3 mm. En hiver, la neige tombe parfois, rendant ce site encore plus attrayant.

Pour arriver au sommet, les visiteurs doivent cheminer 15 km dans la montagne, passant au bord de falaises et de gouffres au milieu d’une grandiose beauté. De Mâu Son, les visiteurs peuvent admirer le panorama portant aisément jusqu’à la ville de Lang Son.

La plupart des touristes souhaitent découvrir les sensations d’une chute de neige, mais ici, on peut découvrir bien d’autres choses. L’une d’entre elles, extraordinaire, est un ancien sanctuaire.

L’ancien sanctuaire de Mâu Son qui se trouve dans le hameau de Lap Pia était un centre religieux des ethnies minoritaires de la région. Sur la route de celui-ci, les touristes passeront devant un champ de pierre classé que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Il s’agit des restes d’un ancien tombeau de l’ethnie Dao, constitués de sept blocs de pierre plans d’une hauteur de près d’un mètre.

En poursuivant la route, on parvient enfin à l’ancien sanctuaire. Il n’en demeure que les fondations et quelques bases de pilier en pierre, quelques murs, une porte, des perrons… Selon les historiens, cet ensemble composé d’un temple et de deux tombeaux date du Xe siècle.

Les touristes peuvent également faire divers circuits d’aventure ou, plus simplement, des randonnées les conduisant dans la nature mais aussi chez l’habitant, des Dao, des Nùng…, pour découvrir leur culture et leur vie quotidienne comme pour profiter des paysages de forêts de pêcher, de champs de thé et de rizières en terrasse.

Conseillé, en dehors de découvrir les spécialités culinaires régionales : le thé San Tuyêt au parfum particulier, variété qui n’existe que dans les deux districts de Cao Lôc et Lôc Binh de la province de Lang Son.

Source: AVI

Publicités
Catégories : Lang Son | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :