Vietnam: Les villages d’artisans

villages-dartisans-du-vietnamLe gouvernement vietnamien est très impliqué dans la promotion et la préservation de ses savoir-faire et mène une politique de développement des industries rurales, et en particulier de l’artisanat.

On compte de nombreux produits typiques du Vietnam : les objets de décoration en bambou, en rotin, ou tressé avec de la jacinthe d’eau, la poterie et la céramique, la sculpture sur bois ou sur pierre, la laque, le papier fait main, les arts du métal, les lanternes traditionnelles recouvertes de soie, les bâtons d’encens…

Ces savoir-faire se pratiquent encore activement dans plusieurs milliers de localités spécialisées appelés « villages de métiers » situés dans toutes les provinces du pays.

Dans certains hameaux, on peut compter jusqu’à 90% des habitants qui s’impliquent dans la production artisanale spécifique.

La grande majorité de l’artisanat des minorités ethniques du Vietnam est aussi réalisée dans des villages de métiers. Parmi les exemples notables, on trouve les tissus teints à l’indigo des Hmong, les brocarts finement ouvragés des Dao et des Lô Lô du nord du Vietnam, des textiles tissées à la main, fabriqués dans une grande variété de motifs traditionnels, de couleurs et d’armures.

La vannerie est également un savoir-faire très important au Vietnam. L’ethnie des Khmers est reconnue pour ses bols, grands paniers tressés, nattes et pochettes en roseaux naturels ou teints.

Visiter les villages de métier permet de découvrir des ateliers aux savoir-faire traditionnels, leurs méthodes de productions et de rencontrer des artisans habiles et créatifs. En matière de textile, les Vietnamiens ont cultivé des techniques ancestrales pour le travail de la soie et de la broderie.

Le village de Thanh Ha est spécialisé dans la broderie depuis plus d’un siècle. Sur 8000 habitants, plus de 65% sont impliqués dans une production très réputée. Sous les mains habiles des brodeuses, les fleurs les plus complexes et délicates, contemporaines ou inspirées de dessins du 18e siècle, deviennent les décorations éclatantes de coussins, mouchoirs, couvre-lits et rideaux.

Depuis les années 1990 et l’ouverture du pays aux marchés internationaux, il y a eu une demande croissante pour les produits artisanaux qui s’exportent très bien et qui permettent aux villages de métiers de maintenir une réputation prestigieuse au local et à l’international.

Publicités
Catégories : Aperçu générale du Vietnam, Moeurs et Coutumes | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :