Bac Ha: L’originalité de la danse «xoè»

la-danse-xoe-a-ta-chaiLe Comité populaire du district de Bac Hà, province de Lào Cai (au Nord), a organisé, ce mercredi, une cérémonie d’accueil du certificat de reconnaissance de la danse «xoè» en tant que patrimoine immatériel national.

La danse «xoè» existe depuis longtemps et est devenue une spécialité culturelle spirituelle immanquable de Bac Hà lors des fêtes de printemps.

Situées au bourg touristique de Bac Hà, les communes de Tà Chai et Na Hôi, ont 9 villages, qui abritent essentiellement l’ethnie Tày. Leurs figures de danses «xoè» originales sont très connues, tout le monde, même les enfants connaissent quelques figures de danse traditionnelle, mais on ne sait pas depuis quand sont nées ces figures de danse.

À l’heure actuelle, la danse «xoè» est une activité indispensable lors des fêtes dans ces deux communes, notamment à chaque fois l’arrivée du printemps, afin de faire des prières pour une bonne récolte et une bonne santé.

Les touristes étrangers, notamment des Français, qui viennent voyager au district de Bac Hà et y Homestay (c’est la façon des autochtones de faire du tourisme), trouvent du plaisir à apprécier l’art de danse «xoè» représenté par les artisans locaux.

Selon le directeur du service de la Culture, des Sports et du Tourisme de la province de Lào Cai, la danse «xoè» de Tà Chai à Bac Hà est une interférence de la valse des Français, laquelle est une particularité de cette danse «xoè» des Tày dans cette commune.

Quant au président du comité populaire de la commune de Tà Chai, Vàng Van Khuong, cette commune maintient actuellement des groupes de danse «xoè» dans les villages, chez les lignées familiales et les groupes résidentiels, pour préserver et valoriser cette danse traditionnelle. En plus, la commune a élaboré aussi un plan de préservation et de développement de l’identité culturelle «xoè» liés au développement touristique communautaire, en le considérant comme une des mesures de transformation de la structure économique locale.

Jusqu’à présent, la commune de Tà Chai possède cinq groupes de Xoè dans les vilalge Na Kim, Na Pac Ngam, Na Lo, Na Lang et Na Hô. Elle a présenté la danse «xoè» aux écoles, dans l’espoir de vulgariser ces figures de danse aux élèves, qui seront des noyaux des groupes de «xoè» dans les villages ou les groupes artistiques de la commune.

Sur la base de l’expérience dans la commune de Tà Chai, le district de Bac Hà réalise le projet «Préservation et développement de l’identité culturelle de l’ethnie minoritaire au service du tourisme». À l’heure actuelle, il a plus de 30 groupes artistiques et groupes de cette danse traditionnelle dans les communes et les villages.

Hormis à Tà Chai, la danse «xoè» est répandu dans d’autres communes, telles que Na Hôi, Lâu Khi Ngài, Nâm Khanh.

Dans les temps à venir, le patrimoine culturel des Tày deviendraient un atout touristique attrayant des touristes vietnamiens et étrangers.

Source: NDEL

Publicités
Catégories : Bac Ha | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :