Les Van Kieu : l’ethnie des «Ho»

les-van-kieuLes Van Kieu, que l’on appelle aussi Bru, Tri, Khua ou encore Ma Coong, sont l’une des ethnies ayant élu domicile dans la province de centrale de Quang Tri. Autrefois, ses membres ne possédaient pas de patronymes. Désormais, ils en ont un, mais pas n’importe lequel ! Ils s’appellent tous «Ho», en hommage au président Ho Chi Minh, ce qui suffit à les rendre célèbres et à nous les faire apprécier !…

Les Van Kieu habitent le long de la nationale 9. Ils pratiquent la riziculture sur brûlis et l’élevage. Chacun de leurs villages regroupe un ou plusieurs clans, des clans où le patriarcat tient lieu de code de conduite depuis des siècles. Chez les Van Kieu, c’est le chef de la lignée qui décide, et son fils aîné qui reprend le flambeau: un système patriarcal, donc, autant que dynastique…

Les Van Kieu ont hérité de leurs aïeux un véritable trésor musical. Ce sont des sonneurs de gongs, bien sûr, mais leur instrumentarium comporte aussi le ta lu, qui ressemble au luth, le pi, qui s’apparenterait plutôt à la clarinette, plus différentes sortes de flûtes, de guimbardes ou de tambours… Et comme il faut bien faire bonne mesure, ils possèdent un répertoire de chansons populaires et folkloriques des plus riches qui soit. Nguyen Huu Thang, directeur du service de la Culture, des Sports et du Tourisme de Quang Tri:

«Les chansons folkloriques des Van Kieu se distinguent par une couleur bien particulière. Ils disposent d’un répertoire qui est pillé à chaque festivité villageoise. Mais les jeunes inventent de nouveaux airs: c’est un outil de séduction, pour eux. Alors, nous, notre mission, c’est de préserver tout ce trésor, en organisant des festivals, bien sûr, mais aussi des cours.»

Polythéïstes, les Van Kieu rendent hommage à leurs ancêtres, mais aussi aux génies des eaux, du sol, de la montagne et du riz. Gage de prospérité, une bonne récolte est saluée comme étant un présent des forces célestes, et notamment du génie du riz, lequel trône au pinacle de tout ce panthéon champêtre.

Les Van Kieu sont également réputés pour leur hospitalité. Plus un hôte de passage fait honneur à la maisonnée qui l’accueille, plus le prestige de celle-ci s’accroît. Et heureux celui qui arrive un jour de fête, surtout s’il est amateur de bonne chère : il se voit offrire de succulents plats et finit sa journée en sirotant une jarre d’alcool au chalumeau. Que demander de plus? Ho Thanh Binh :

«On chante, on danse aux rythmes des gongs et des tambours lors des fêtes folkloriques. C’est une tradition qui perdure toujours !»

Les Van Kieu logent dans des maisons sur pilotis dont les toitures sont ornées de statuettes de bois à leurs deux extrémités. A l’intérieur, l’espace est divisé en trois travées: les plus âgés occupent celle de gauche, les plus jeunes, celle de droite. Quant à la travée du milieu, elle abrite le foyer qui permet de se chauffer pendant l’hiver. Aérées en été et tièdes en hiver, ces maisons sur pilotis sont à l’image de leurs propriétaires: simples et accueillantes.

Source: VOV5

Publicités
Catégories : Quang Tri | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :