Le Bông – Une danse folklorique de Thang Long-Hanoi

con-di-danh-bongLa danse « Con di danh bông » était très répandue dans le Thang Long d’antan, aujourdhui Hanoi, dans de nombreux villages tels que Triêu Khuc (district de Thanh Tri), Hào Nam (Dông Da) et Nhât Tân (Tây Hô), et connue sous le nom de Bông .

L’origine de cette danse n’est pas mentionnée dans les documents historiques, mais les anciens du village de Triêu Khuc affirment que Bô Cai Dai Vuong Phùng Hung (761-802), après avoir remporté la victoire, établit avec ses troupes un campement à Triêu Khuc. Pour encourager et divertir ses hommes, Phùng Hung ordonna aux jeunes hommes locaux de se déguiser en femmes et d’exécuter une danse improvisée. Au fil des ans, la danse s’est popularisée et est toujours pratiquée ici et là lors de fêtes villageoises.

En observant leurs mouvements souples, le public a du mal à croire que les danseurs sont des hommes déguisés en femmes. Leur costume comprends une longue robe de soie blanche, un soutien-gorge rose brodé de verroterie et de franges de cinq couleurs, un turban rouge, une bande de soie rose serrant une jupe noire, un pantalon blanc et des chaussettes blanches. Leur beau maquillage ferait palir d’envie n’importe quelle actrice féminine…

C’est pendant les rituels qui se tiennent à la maison communale du village, quand l’alcool est offert aux génies, que commence cette danse folklorique. Aux sons des tambours et des castagnettes, les danseurs virevoltent et se balancent d’avant en arrière dans une atmosphère des plus animées. Le principal instrument est le tambourin, suspendu devant la poitrine de chaque danseur. Ils dansent toujours en couple, jouant des pieds vers le haut ou les deux côtés, leurs visages manifestant joie et excitation. Selon une conception traditionnelle, la danse a une vocation propriatoire. Les danseurs en couples reflètent l’harmonie entre le ciel et la terre, le Yin et le Yang, éléments propices à de bonnes conditions climatiques et le bonheur dans les foyers.

Avec sa signification spirituelle profonde qui témoigne du respect envers les ancêtres, cette danse populaire attire toujours de nombreux spectateurs. Aujourd’hui, on l’effectue non seulement lors des festivals villageois, mais aussi lors d’événements artistiques, contribuant ainsi à conserver l’un des nombreux patrimoines immatériels de Long Thang – Hanoi.

Source: VNP

Publicités
Catégories : Ha Noi | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :