Nouvelle jeunesse pour les maisons cham du Musée d’ethnographie

maisons-traditionnelles-des-ChamQuinze membres de l’ethnie minoritaire Cham rénovent, depuis fin mai, leurs logements traditionnels situés au Musée d’ethnographie du Vietnam.

Depuis fin mai, il règne une certaine effervescence autour des maisons Cham du Musée d’ethnographie du Vietnam, à Hanoi. Quinze membres de cette ethnie minoritaire habitant le hameau de Bâu Truc, bourg de Phuoc Dân, province de Ninh Thuân (Centre) travaillent à la restauration de leurs logements traditionnels, construits dans la zone d’exposition en plein air du musée.

Les travaux, qui interviennent quatre ans après la première restauration, en avril 2011, touchent maintenant à leur fin. Pour mener à bien leur mission, les ouvriers, chapeaux sur la tête, se sont parfois retrouvés dans des positions d’équilibriste. À califourchon sur des perches de bambou par exemple, lorsqu’ils ont refait la charpente du toit.

D’après Su Van Ngoc, spécialiste de la culture cham, «la famille traditionnelle cham est matrilocale et matrilinéaire. La cuisine joue un rôle important. Cette pièce est donc construite en premier». Il a un logement traditionnel qu’il a hérité de ses parents, précise-t-il.

Occupé à préparer des gerbes de paille pour le toit de la maison du musée, Thach Ngoc Thanh explique que dans son bourg, la plupart des gens n’habitent plus dans des maisons traditionnelles. Sa famille vit d’ailleurs dans un logement moderne, construit selon le modèle des Kinh, avec des murs en briques. Ils peuvent être couverts de tuiles ou de tôles.

Promouvoir la culture cham

Les maisons traditionnelles, qui ont chacune leur fonction, sont disposées aux quatre coins d’un espace délimité par un mur ou une palissade. Leurs portes sont orientées vers le Sud, vers l’Ouest ou entre ces deux directions. Les maisons à étage sont rares. Dans certaines localités, on trouve des maisons sur pilotis, mais le plancher n’est qu’à une trentaine de centimètres du sol.

Faite en bois, la nhà lâm est l’espace de vie le plus important des Cham. C’est là que les invités sont reçus et que les propriétaires dorment. Une nhà lâm a été construite en 2001 au Musée d’ethnographie du Vietnam. Elle a été financée par l’ambassade de Norvège au Vietnam. En juin 2003, quatre autres espaces ont été mis en chantier. Quatre ans après, des endroits destinés à ranger les outils agricoles ont été construits, un puits a été creusé.

Vo Quang Trong, directeur du Musée d’ethnographie du Vietnam, dit que «la rénovation des maisons Cham dans la zone d’exposition en plein air du musée vise à défendre et à promouvoir la culture de cette ethnie, ainsi qu’à présenter au public, tant vietnamien qu’étranger, les maisons traditionnelles des Cham».

Pour mettre en avant le travail des artisans et permettre au public de mieux comprendre la culture ainsi que les changements dans la vie quotidienne de cette ethnie, en particulier concernant l’architecture des logements à Ninh Thuân, le musée a d’ailleurs organisé une rencontre sur le thème «Les maisons des Cham et leurs évolutions».

Source: CVN

Publicités
Catégories : Ha Noi | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :