Sur les sentiers de Thanh Hoa

la-citadelle-des-hoAvec plus de 100 km de côte, la province de Thanh Hoa (Centre) est le paradis des plagistes. Elle est aussi bien lotie côté patrimoines. Voici trois sites touristiques qui méritent le détour.

Citadelle des Hô

Située dans le district de Vinh Lôc, à 150 km de Hanoi, la citadelle des Hô est un site touristique parmi les plus intéressants de la province de Thanh Hoa.

Construite en 1397 par Hô Quy Ly, le fondateur du règne des Hô (1400-1407), la citadelle fut la capitale du pays qui s’appelait à l’époque le Dai Ngu. Elle fut bâtie en trois mois (de janvier à mars), un temps record quant on connaît le poids des pierres de taille utilisées !

Aussi appelée Tây Dô, la citadelle des Hô occupe un terrain rectangulaire de 900m sur 700 m. Elle est entourée d’un fossé large et profond. Ses murs mesurent entre 7 et 8 m de haut pour 4 m d’épaisseur. Chacun des quatre côtés est percé de quatre portes : Tiên au sud, Hâu au nord, Dông Môn à l’est et Tây Giai à l’ouest. Les pierres sont imposantes. Il s’agit de blocs de 1,5 x 1 x 0,8 m, mais certaines font 7 x 2 x 1 m et pèsent des dizaines de tonnes !

Aucun liant n’a été utilisé. Et malgré tout, l’on peut être certain que l’ouvrage traversera encore de nombreux siècles.

Début 2006, le ministère de la Culture et de l’Information a soumis à l’UNESCO les dossiers pour une reconnaissance du site en tant que patrimoine mondial. Un titre obtenu en 2011.

Temple Bà Triêu

Situé à 137 km au sud de Hanoi, sur le mont Gai, dans le district de Hâu Lôc, le temple de Bà Triêu est l’un des plus anciens monuments culturels et historiques de la province. Il est même classé «vestige spécial national». Il est dédié à l’héroïne Triêu Thi Trinh, qui a contribué pour une large part à la révolte contre l’invasion du royaume Wu de Chine du Sud au IIIe siècle. On ne connaît pas exactement la date de fondation de ce temple, mais il a été restauré au VIe siècle sous la dynastie des Ly.

Chaque année, du 21e au 23e jour du 2e mois lunaire se tient la fête du temple Bà Triêu. Pour l’Année nationale du tourisme 2015, dont Thanh Hoa est l’organisatrice, cette fête s’inscrit dans le cadre des événements importants.

Vestiges de la culture de Dông Son

Les vestiges de la culture de Dông Son se trouvent au bord du fleuve Ma, quartier de Hàm Rông, ville de Thanh Hoa. C’est là que l’on a découvert, en 1924, les traces de cette culture de la protohistoire de l’Indochine. Le nom de la localité est devenu depuis celui d’une culture représentative de la créativité des Viêt. Les Dông Son avaient des échanges avec d’autres peuples d’Asie du Sud-Est. L’influence de leur art s’étend sur une région qui couvre, outre l’actuel Vietnam, le Laos, le Cambodge et jusqu’à l’Indonésie. La culture de Dông Son a intéressé nombre d’archéologues vietnamiens et étrangers.

Source: CVN

Publicités
Catégories : Thanh Hoa | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :