Le Tro Kieu au pays natal de Nguyen Du

le-tro-kieuLe Tro Kieu est une forme d’art folklorique mélangeant le Tuong (opéra classique) et le Cheo (théâtre populaire). Inventé par les paysans, il est fortement influencé par la culture et le dialecte local.

Tous les soirs, vers 19h30, après une journée de travail pénible aux champs, les membres du club de Tro Kieu de Tien Dien se réunissent à la maison communale du hameau d’An My pour répéter. Malgré son âge avancé, Nguyen Dang Thuy est très engagé :

« A première vue, c’est simple, mais les répétitions prennent en fait beaucoup de temps. Je suis né ici, je connais bien le dialecte local et pourtant, il m’a fallu presqu’un an pour bien maîtriser mon rôle. C’est donc très difficile pour ceux qui viennent de loin. Nous, les membres du club, sommes tous de grands amateurs de Tro Kieu. Le Tro Kieu coule dans nos veines !… »

À cause de la guerre, le Tro Kieu a bien failli disparaître. C’était sans compter sur le dynamisme d’un certain Nguyen Mau, chef de lignée des Nguyen à Tien Dien, qui lui a donné un coup de jeune en collectant dans tous les villages du coin les morceaux du scénario, il y a de cela une bonne quinzaine d’années. Grâce à quoi, non seulement les habitants de Tien Dien, mais aussi ceux des autres communes du district de Nghi Xuan, oeuvrent ensemble pour redonner vie à cet art folklorique. Nguyen Mau :

« Muni d’un carnet, j’ai parcouru les communes de Xuan Linh, Xuan Thanh et Xuan Lien, à la recherche des personnes qui connaissent le Tro Kieu. J’ai réussi ainsi à reconstruire, au fur et à mesure, le scénario d’un spectacle de Tro Kieu. Parfois, j’ai dû consulter le Kieu pour trouver des idées. »

Autrefois, il fallait de deux à trois soirées pour jouer l’ensemble d’un spectacle de Tro Kieu. De nos jours, on ne joue que des extraits, pour alléger le programme. Autrefois, les hommes incarnaient les deux rôles féminins principaux : les soeurs Thuy Kieu et Thuy Van, car on croyait que les personnes qui jouaient ces rôles connaitraient le même sort difficile. Autre temps, autre mentalité. Aujourd’hui, Mme Tran Thi Giang joue à elle seule ces deux rôles :

« Même quand on connaît par coeur les airs, ce n’est pas facile de jouer ces rôles. Il faut être guidé par les personnes qui connaissent bien cet art. J’essaie d’exprimer l’état d’esprit des personnages. C’est très difficile de trouver les artistes pour le Tro Kieu car ils doivent à la fois savoir chanter et jouer les rôles. »

Les spectacles de Tro Kieu ont lieu non seulement lors de l’anniversaire de Nguyen Du, mais aussi lors des fêtes communautaires. Grâce à ces spectacles, les enfants qui ne vont pas encore à l’école et qui n’ont par conséquent jamais lu le Kieu, connaissent aussi par coeur les personnages de ce roman en vers.

Source: VOV

Publicités
Catégories : Moeurs et Coutumes | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :