Nouvel An des Mong à Meo Vac, dans la province de Ha Giang

le-tet-des-h'mongLes Mong de Can Chu Phin, dans la province de Ha Giang, fêtent le nouvel an à peu près un mois avant le nouvel an lunaire. Cette période de fête est dédiée aux chants, à la danse et aux jeux populaires.

Les Mong fêtent le nouvel an pendant dix jours, à partir du 26ème jour du onzième mois lunaire. Tho Mi Tha, un habitant de la commune de Can Chu Phin, estime : « Comme on a travaillé dur toute l’année, pendant cette période, on s’adonne aux activités festives, on rend visite aux amis, aux proches. On prépare le nouvel an une dizaine de jours auparavant. On fait des provisions de bois et de nourriture pour les boeufs et les cochons. Une semaine avant le nouvel an, on va au marché pour acheter des cadeaux et de nouveaux vêtements car durant cette fête, tout le monde sort vêtu de ses nouveaux habits. »

Le marché se tient chaque fin de semaine et à l’approche du nouvel an, il est encore plus bondé que d’habitude. Des vêtements, du porc, du sel, du sucre, de l’encens et des objets votifs sont les marchandises les plus écoulées durant cette période de fête. Sung Mi Tu vend des vêtements sur le marché. Elle affirme : « En temps normal, j’écoule une centaine de costumes par jour mais à l’approche du nouvel an, j’en vends presque le double. Chacun achète un ou deux costumes qu’il portera pendant les festivités. »

Les achats faits, on nettoie la maison de fond en comble, à l’intérieur comme à l’extérieur.« Les outils tels que les charrues, les pioches et les pelles méritent aussi de se reposer au nouvel an car ils nous ont aidés toute l’année. Tous ces outils sont scellés par des morceaux de papier le dernier jour de l’an, de même que la moto qui ne sera utilisée que trois ou quatre jours après. Cette coutume traduit le respect porté aux objets. » explique Tho Mi Tha.

La viande, l’alcool et le gâteau de maïs sont essentiels pour un nouvel an réussi chez les Mong. Au réveillon, on fait le culte des ancêtres avec un cochon et un coq vivant et chacun prie pour avoir une année clémente, de bonnes récoltes et une bonne santé pour tous les membres de la famille. Au jour de l’an, la première action est de se rendre dans les étables pour invoquer les âmes des animaux domestiques, les invitant à fêter le nouvel an avec la famille. Tho Mi Sung, un habitant de la commune de Can Chu Phin, indique : « Au nouvel an, on invite les âmes des boeufs, des buffles, des cochons et des coqs à prendre un premier repas avec de la nourriture qui est préparée le matin même.»

Les Mong sont très hospitaliers. Ils croient que si les amis et les proches viennent chez eux nombreux pour fêter le nouvel an, cela apportera bonheur et prospérité à la maisonnée. Le nouvel an est aussi l’occasion pour les jeunes de chercher leur âme soeur.

Source: VOV5

Publicités
Catégories : Coutumes des ethnies minoritaires | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :