La fleur d’abricotier – symbole du Têt au Sud du Vietnam

fleur-d’abricotier

La fleur d’abricotier est incontournable au Sud du Vietnam.

L’épanouissement des fleurs célèbre de la plus belle des manières l’arrivée du printemps et, avec lui, le début de la Nouvelle Année. Parmi toutes les espèces, la fleur d’abricotier est incontournable au Sud du Vietnam.

On la retrouve partout à l’occasion du Têt traditionnel. Cette fleur, jaune et brillante, a la réputation d’apporter chance et prospérité.

L’abricotier (Ochna integerrima) est un arbuste facile à cultiver et entretenir. Cependant, le transformer en un bonsaï couvert de fleurs demande un peu de pratique, d’investissement et de savoir-faire.

Durant le Têt, les Vietnamiens souhaitent toujours décorer leurs habitations des plus beaux abricotiers possibles, prestige oblige. Pour l’achat, les canons de beauté sont précis : tronc à branches multiples, à rameaux grands, souples et forts, boutons de fleurs répartis uniformément et prêts à éclore. En effet, les fleurs doivent s’épanouir dès les premiers jours du Têt. Selon les croyances, l’Ochna integerrima doit fleurir pile-poil au moment où commence le Nouvel An, le matin du premier jour (calendrier lunaire), ce qui apporte chance, prospérité et bonheur pour toute l’année.

Patience et savoir-faire, la clé du success

Début octobre, dans les arrondissements périphériques de Hô Chi Minh-Ville, les arboriculteurs spécialisés commencent à tailler les feuilles, les branches, en vue de proposer les meilleurs produits possibles pour le Têt.

Le jardin d’An Hoài, dans le quartier de Hiêp Binh Phuoc, arrondissement de Thu Duc, compte environ 3.000 pieds d’abricotiers, dont 200 âgés. «Dans les jours qui précédent le Têt, l’arboriculteur doit embaucher du personnel qui donnera la forme, retirera les feuilles et soignera les abricotiers. Actuellement, près d’un millier d’arbres sont pris en charge de la sorte pour pouvoir être vendus sur le marché du Têt», informe Nguyên Ngoc Dung, patronne d’An Hoài.

Outre les soins dits normaux, les jardiniers investissent aussi dans les variétés, les machines et les techniques avancées. Selon Trinh Hoàng Quân, un jardinier de l’arrondissement de Thu Duc : «J’ai appliqué des techniques de pointe, participé à des cours de formation en physiologie végétale, les techniques de plantation, de soin des plantes d’ornement». Aujourd’hui, son verger est équipé d’un système en circuit fermé qui comprend le traitement des pieds, des greffons, les soins (par le biais d’une solution aqueuse nutritive). Système qui comporte aussi des équipements pour que la floraison intervienne en temps voulu. Chaque année, il fournit environ 1.000 pots pour les grands marchés du pays comme Hanoi et Hô Chi Minh-Ville.

Le plus délicat réside, on l’a bien compris, dans la période de floraison, qui dépend des conditions météorologiques. Lorsque le temps fait des siennes, elle peut intervenir tôt ou tard, avec un manque à gagner substantiel pour les arboriculteurs.

Abricotiers à louer

Les services de location d’abricotiers pendant le Têt ne cessent de se développer. Beaucoup de gens optent actuellement pour cette option. Un mois et demi avant le Têt, les jardiniers commencent à fixer les prix et à chercher des commandes, généralement faites par des compagnies et bureaux administratifs. L’intérêt du prêt des abricotiers, c’est que l’on peut choisir un bel arbre constellé de fleurs, sans se soucier de ce qu’il deviendra après le Têt.

Nguyên Van Khoa, de l’arrondissement de Thu Duc, confie : «Au lieu d’acheter un abricotier d’une dizaine de millions de dôngs, et ensuite de demander aux jardiniers de s’en occuper, je préfère en louer un. Chaque année, je viens ici et choisis un beau spécimen bien fleuri».

Selon Nguyên Ngoc Dung, le prix de location dépend de la forme et de l’âge de l’arbre. Il peut aller de 500.000 dôngs à 30 millions de dôngs. En toute logique, les pieds les plus chers sont les plus gros et les plus vieux. «L’an dernier, j’ai gagné près d’un milliard de dôngs en services de location d’abricotiers», indique Mme Dung.

Enfin, bonne nouvelle pour les acheteurs, «la récession économique fait que les prix des abricotiers cette année seront peu ou prou les mêmes que l’an dernier», prévoit-elle.

Source: AVI

Publicités
Catégories : Moeurs et Coutumes, SUD DU VIETNAM | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :