Tournoi de lutte au village de Mai Dông

Tournoi-de-lutte-au-village-de-Mai-Dong

Avec son tournoi, Mai Dông est devenu l’un des berceaux de la lutte.

Du quatrième au septième jour du premier mois lunaire, un tournoi de lutte traditionnelle est organisé dans la maison communale de l’ancien village de Mai Dông, aujourd’hui le quartier éponyme rattaché à l’arrondissement de Hoàng Mai, à Hanoi. Assistons ensemble à cette activité sportive populaire.

Selon la légende, c’est un général de l’insurrection des deux sœurs Trung (des années 40 – 43 de notre ère) qui aurait lancé ce tournoi de lutte au village de Mai Dông. Nguyên Tam Trinh, c’est son nom, a appris la lutte aux locaux en organisant des tournois. C’est grâce à ces activités qu’il a pu choisir les jeunes hommes les plus forts pour participer à l’insurrection. Les villageois ont ensuite élevé le général au rang de génie tutélaire. Ce fameux tournoi de lutte, lancé par Nguyên Tam Trinh, est perpétué depuis donc presque 2.000 ans.

Hà Dang Dong, membre du comité organisateur, a indiqué: «Nous perpétuons ce tournoi en l’améliorant d’année en année. Cet événement attire non seulement les locaux, mais aussi d’autres personnes venues de tous les coins du pays».

Avec son tournoi, Mai Dông est devenu l’un des berceaux de la lutte. Hoàng Van San, octogénaire et ancien lutteur, a confié: «La lutte traditionnelle pourrait être considérée comme la « mère » des arts martiaux. Les lutteurs sont souvent plus souples que les pratiquants des arts martiaux».

Selon les vieux notables de Mai Dông, dans la lutte, la force physique n’est pas le facteur primordial. Le secret réside dans l’habileté, la souplesse et la capacité à saisir les opportunités. Un match de lutte commence toujours par la salutation des deux protagonistes. Il s’agit d’une cérémonie en mémoire des ancêtres, signe de respect et de confiance.

Les matchs sont toujours très animés. Ils ont lieu au son des tambours et des cris des spectateurs. Les lutteurs au corps robustes, vêtus simplement d’un turban et d’un cache-sexe, agitent leur bras tout en guettant un moment d’inattention de l’adversaire. Autour de la lice, jeunes et moins jeunes suivent avec enthousiasme les évolutions. Les matchs des jeunes lutteurs attirent souvent une très grande attention du public.

Nguyên Huu Nam, 10 ans, est l’un de ces jeunes lutteurs: «Je suis très heureux de participer à ce tournoi printanier. J’y viens avec mon père. Je participe, moi aussi, aux matchs, avec d’autres jeunes».

Outre les prix décernés par le comité organisateur, les meilleurs lutteurs reçoivent aussi des récompenses de la part du public. Le tournoi de lutte de Mai Dông est l’un de ces événements sportifs traditionnels qui cimentent l’unité nationale.

Source: VOV

Publicités
Catégories : Ha Noi | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :