La balle d’étoffe des Thaï

La-balle-d’etoffe-des-ThaiIl n’y a pas de fête Thaï sans balle d’étoffe. Pour cette ethnie du nord-ouest du Vietnam, le lancer de la balle d’étoffe tient tout à la fois du jeu et du rite, et il se pratique autant pour les rencontres galantes que pour les fêtes traditionnelles.

La balle d’étoffe multicolore des Thaï aurait été autrefois une botte de riz que les jeunes gens et les jeunes filles se lançaient dans les champs. C’est en tout cas ce que dit la légende. Cette balle s’appelle «còn». Pour les Thai, elle est censée apporter prospérité et bonheur.

Elle a la taille d’une grande orange avec ses quartiers multicolores, rappelant la diversité de l’univers, et elle est remplie de toutes sortes de grains : riz, coton, sésame, moutarde, pois… autant de semences qui traduisent des aspirations à la prospérité, à la fertilité et au bonheur. La balle elle-même est faite d’un morceau de tissu carré de 20 cm de côté. On coud trois des quatre angles, et on remplit la balle de graines avant de coudre le dernier angle pour refermer le tout. La balle dispose d’une queue de 50 cm, également en tissu, en plus de franges multicolores. Les couleurs peuvent être variées à souhait, mais certaines, comme le vert, le rouge, le violet et le jaune, sont indispensables. Les franges sont disposées aux 4 coins de la balle et aux extrémités de la queue… plus il y a de franges, plus leurs couleurs sont éclatantes, plus la balle apportera chance, bonheur et prospérité.

Une fois les balles prêtes, tout le village se rassemble dans la cour, dans un champ déjà récolté ou dans un terrain vague suffisamment vaste. Le jeu a deux variantes : individuel ou collectif. Le jeu individuel consiste à faire entrer la balle dans un cercle lui-même juché en haut d’une perche. Le gagnant ou la gagnante fera l’admiration des villageois pour son habileté et sa chance. S’agissant du jeu collectif, il y a deux équipes, l’une devant essayer de rattraper la balle lancée par l’autre. Si un membre rate la balle, il ou elle doit remettre à celui ou celle qui l’a lancée un objet, un mouchoir, un chapeau, un habit ou un bracelet », explique Khoang Thi Duyen, habitante de Lai Chau. En tenue traditionnelle, les jeunes gens et les jeunes filles Thaï tiennent la queue de la balle qu’il font tournoyer avant de la lancer, soit à travers le cercle suspendu en haut de la perche, soit à l’équipe adverse. Evidemment, c’est le jeu collectif qui est le plus joyeux, d’autant plus que cette balle multicolore a visiblement permis à de nombreux couples de se constituer à l’issue de chaque fête.

Aujourd’hui, le lancer de la balle d’étoffe est devenu une activité communautaire ouverte au tourisme. Alors si vous avez l’occasion de passer par le nord-ouest du Vietnam, tâchez de voir s’il est possible de participer à ce jeu avec les Thaï.

Publicités
Catégories : Coutumes des ethnies minoritaires | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :