La beauté du costume féminin des Pa Di

l'ethnie-pa-diLe vêtement féminin des Pa Di n’est pas souple, long comme celui de l’ethnie minoritaire Kinh, ni paré de couleurs éclatantes comme celui des Hmong, mais il est facilement reconnaissable par son originalité.

Les Pa Di (groupe de l’ethnie minoritaire Tay) forment une population d’environ 2.000 habitants vivant essentiellement dans la région montagneuse de Muong Khuong, un district de la province de Lao Cai.

Citons, en premier lieu, le chapeau qui tire ses origines d’une légende : autrefois, les ancêtres des Pa Di avait la vie dure mais comme ils ne voulait pas se séparer de leurs parents, toute la famille vivait sous le même toit. Lorsque les petits-enfants venaient au monde, la maison était trop petite et il fallait trouver de nouveaux logements. En souvenir de leur ancienne demeure, les femmes Pa Di ont créé un chapeau qui rappelle la forme d’un toit à deux versants.

Ce chapeau traditionnel, les Pa Di le confectionnent à partir d’un tissu couleur indigo tissé par elles –mêmes puis empesé avec la sève des arbres pour lui donner plus de raideur. Sous leurs mains habiles, ce simple morceau d’étoffe est adroitement plié pour devenir un chapeau qui attire tous les regards.

Ainsi ce chapeau traditionnel, les Pa Di le confectionnent à partir d’un tissu couleur indigo tissé par elles –mêmes puis empesé avec la sève des arbres pour lui donner plus de raideur. Sous leurs mains habiles, ce simple morceau d’étoffe est adroitement plié pour devenir un chapeau qui attire tous les regards. Étroitement ajusté, le bandeau reste fixé et retient les cheveux rassemblés en chignon. La coiffure des femmes Pa Di est assez compliquée.

Les femmes Pa Di confectionnent leurs vêtements à partir de matières naturelles, tissées par elles-mêmes. La couleur fondamentale et le bleu indigo, combiné parfois avec le vert et le noir.

La veste des Pa Di est courte, cintrée, enjolivée d’une bande d’étoffe en bandoulière sont attachée des rangées de petits boutons en argent. Des grains en argent rappelant les grains de paddy, de maïs sont aussi cousus sur l’encolure et les poignets. Par là, les Pa Di expriment leurs rêves d’une vie heureuse et prospère. La jupe des Pa Di ressemble à celle des Thai, et tombe jusqu’aux chevilles. Elle est couverte sur le devant d’une pièce d’étoffe de même couleur et dont les deux côtés et le bas sont frangés de blanc.

La silhouette des montagnes, les champs de maïs d’un jaune d’or, les fleurs des forêts d’un rouge vif, les bancs de poissons, les cascades…, tant de motifs décoratifs pour les parures des Pa Di.

Voilà le mode vestimentaire des femmes Pa Di, un héritage culturel de valeur qu’on ne peu voir de nos jours qu’à l’occasion des fêtes et des jours fériés.

Publicités
Catégories : Coutumes des ethnies minoritaires | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :