« Khu già già » – la fête des moissons

fete-khu-gia-gia

« Khu già già » est un rituel traditionnel des Hà Nhi, dédié aux génies des moissons.

« Khu già già »: trois syllabes énigmatiques qui désignent l’une des fêtes traditionnelles les plus importantes, sinon la plus importante, des Hà Nhi, qui sont polythéistes. Comment s’organise-t-elle, cette fête?

« Khu già già », qui se traduit littéralement par « abondance », correspond donc à l’un des moments-phares de l’année, pour les Hà Nhi. Il s’agit en fait d’un rituel, dédié aux génies des moissons.

Lam Ba Nam, fokloriste, a fait savoir: “La fête des moissons fait vraiment partie intégrante du folklore des Hà Nhi. C’est un moment important pour les paysans, qui espèrent ainsi s’attirer une récolte abondante. Et puis c’est aussi un moment où toute la communauté se rassemble”.

La fête a lieu au cours du sixième mois lunaire. Elle s’étale sur quatre jours, les quatre jours en question étant placés respectivement sous le signe du dragon, du serpent, du cheval et de la chèvre. Dans les jours qui précèdent, les dignitaires, les patriarches et les chefs de clans se réunissent pour décider quelles seront les offrandes et répartir les tâches. En principe, ce sont les femmes qui prennent en charge les offrandes. À l’aube du jour du dragon, le village se réveille au son des pilons: ces dames sont en train de confectionner des gâteaux de riz gluant pilé. Le deuxième jour est quant à lui consacré au sacrifice du buffle.

Chu Tho Che, patriarche d’un village de la commune d’Y Ty, a indiqué: “En fin de journée, le maître de cérémonie découpe le buffle en plusieurs portions égales pour en donner une à chaque famille: c’est considéré comme un cadeau du génie.”

La cérémonie principale tombe au troisième jour. Elle se déroule du matin jusqu’au soir. Selon les croyances des Hà Nhi, les divinités daignent alors descendre dans ce bas monde pour s’amuser avec les villageois. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle dès le premier jour de la fête, les hommes doivent ériger une balançoire géante et une énorme bascule là où se déroulent les festivités. Ces jeux populaires sont censés manifester l’harmonie entre le yin et le yang. Ils sont en général suivis de chants alternés, de danses du lion et de spectacles de musique. Eh oui, pour les Hà Nhi, pas de fête sans musique!

« Khu già già » est l’une des fêtes traditionnelles à laquelle les Hà Nhi tiennent le plus. Il s’agit pour eux de rendre hommage aux forces célestes et de s’attirer les faveurs d’une nature protectrice, garante de bien-être et de prospérité. Mais il s’agit aussi de souder la communauté.

Source: VOV

Publicités
Catégories : Coutumes des ethnies minoritaires | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :