Les plats indispensables pendant le Têt Doan Ngo

fete-doan-ngo

Les prduits aigres comme prunes, litchis sont des plats traditionnels pendant le Têt Doan Ngo.

Le Têt Doan Ngo (5e jour du 5e mois lunaire) est une occasion pour les familles vietnamiennes de préparer des plats traditionnels qui tuent les “parasites” à l’intérieur du corps.

Ce 5e mois est un moment où des fruits d’été entrent dans la saison de la moisson. On mange des fruits aigres comme les prunes, litchis, mangues, etc, pour non seulement faire disparaître des germes pathogènes, mais aussi pour souhaiter voir des fruits se multiplier au sein de la maison.

l'alcool-de-riz-gluant

L’alcool de riz gluant violet est un des plat indispensable pendant le Têt Doan Ngo.

Le «ruou nêp» ou le «nêp câm» (l’alcool de riz gluant violet) sont indispensables pour toutes les familles pendant le Têt Doan Ngo. Au matin du 5e jour du 5e mois lunaire, tout le monde mange un peu de «ruou nêp», avec le souhait de tuer tous les parasites à l’intérieur du corps.

xoi-nep-cam

D’autres variétés de «ruou nêp câm» comme le «xôi nêp câm», le «chè nêp câm», le yaourt « nêp câm ».

Pendant le Têt Doan Ngo, on a encore d’autres variétés de «ruou nêp câm» comme le «xôi nêp câm», le «chè nêp câm», le yaourt « nêp câm ».

Si on mange au Nord le «ruou nêp» (l’alcool de riz gluant) pendant le Têt Doan Ngo, le «banh gio» (gâteau fait avec du riz macéré dans l’eau de cendre) est indispensable au Centre lors de cette fête. Tandis que les gens du Sud accueillent le Têt Doan Ngo, avec le «com ruou» (un dessert traditionnel du sud et fait à partir de riz gluant).

La-viande-du-canard

La viande du canard.

Si la viande de canard est un plat à éviter pendant les premiers jours du mois lunaires, ce plat est très apprécié lors du Têt Doan Ngo.

le-banh-khuc

Le « banh khuc ».

Si chez les Kinh, les spécialités indispensables pendant le Têt Doan Ngo sont le «ruou nêp», le «banh gio» et le viande de canard, chez les Nùng à Muong Khuong dans la province de Lào Cai (au Nord), c’est le «banh khuc», plat indispensable pendant cette fête. Il s’agit des boules de riz gluant recouvertes de graines de sésames et fourrées à la pâte de soja.

Source: NDEL

Publicités
Catégories : Moeurs et Coutumes | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :