Le monastère zen Truc Lâm de Tây Thiên

dai-hung-buu-dien

Dai Hùng Buu Diên, le sanctuaire principal du monastère zen Truc Lâm de Tây Thiên, peut contenir jusqu’à 600 personnes.

Le monastère zen Truc Lâm de Tây Thiên, l’un des trois plus grands du Vietnam, se trouve dans la province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de Hanoi, au pied du massif de Tam Dao. Un haut lieu du tourisme spirituel.

Le monastère zen Truc Lâm de Yên Tu (province de Quang Ninh, Nord), de Dà Lat (province de Lâm Dông, hauts plateaux du Centre) et de Tây Thiên sont les trois plus grands monastères zen au Vietnam. Celui de Tây Thiên se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc (Nord).

La secte zen Truc Lâm, fondée par le roi Trân Nhân Tông au XIIIe siècle, a joué un rôle central dans le bouddhisme vietnamien pendant des siècles.

Le monastère zen Truc Lâm de Tây Thiên a été construit sur les ruines de Thiên Ân, une ancienne pagode de la dynastie des rois Hùng (2879-258 avant J.-C.). C’est un lieu de pèlerinage bouddhiste mais aussi une magnifique destination touristique.

Ce monastère est l’endroit idéal pour mener une vie religieuse et étudier le zen. Il est construit en altitude, dans un endroit calme, paisible, proche de la nature. C’est d’ailleurs un des traits distinctifs de toutes les pagodes du zen Truc Lâm.

Un cadre idyllique du Nord

La construction de cet édifice religieux a débuté en avril 2004 sur la montagne Tây Thiên, qui appartient au massif de Tam Dao. Couvrant 4,5 ha, ce monastère a l’architecture d’une pagode vietnamienne. Il se compose d’un sanctuaire principal de 17 m de haut, de 673 m², soutenu par quatre colonnes de près d’un mètre de diamètre. Au centre trônent trois statues de Bouddha. À gauche, une salle d’exposition de reliques datant des dynasties des Ly (1010-1225), Trân (1226-1400), Lê (1428-1527) et Nguyên (1802-1945). À quoi s’ajoutent une cloche, une tour du tambour, une maison de culte des ancêtres et une salle de méditation.

La maison des moines fondateurs est construite derrière le sanctuaire Dai Hùng Buu Diên. Là trônent les statues des quatre moines fondateurs : Khuong Tăng Hoi et les trois fondateurs de l’école zen Truc Lâm (Trân Nhân Tông, Phap Loa et Huyên Quang).

Le monastère est perché à 300 m d’altitude. Les visiteurs peuvent apercevoir au loin la montagne de Ba Vi et les trois pics du Tam Dao. Le chemin qui mène au monastère est magnifique et serpente au sein d’une pinède odorante. Un espace serein, troublé seulement par le son de la cloche rythmant la vie des moines.

Au Vietnam, on recense une vingtaine de monastères de la secte zen Truc Lâm. Celui de Tây Thiên est en harmonie avec le paysage impressionnant de la montagne de Tam Dao. Il a contribué à enrichir l’intérêt du Parc national de Tam Dao et est devenu une destination touristique majeure au niveau provincial.

Chaque année, des dizaines de milliers de pèlerins et de touristes affluent vers ce centre religieux de Vinh Phuc. «Les inquiétudes, les angoisses du quotidien se dissipent quand je me rends au monastère où règne une sérénité absolue et une harmonie parfaite entre l’homme et la nature. J’y viens parfois avec mes enfants lors des grandes fêtes», informe Bùi Thi Lan, une touriste hanoïenne.

Source: CVN

Publicités
Catégories : Ha Noi | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :