Les destinations attrayantes de la province d’An Giang

Située dans le delta du Mékong, la province d’An Giang possède des paysages pittoresques et préservent des patrimoines historiques. Aperçu des forces en présence !

foret de cajeputiers tra su

La forêt de cajeputiers verdoyante de Trà Su à An Giang.

La forêt de cajeputiers de Trà Su

Où ?

Située dans la commune de Van Giao, district de Tinh Biên, province d’An Giang (delta du Mékong), la forêt de cajeputiers de Trà Su est l’une des dernières forêts naturelles du delta. À la saison des crues dans le delta du Mékong, vous pouvez profiter de toute la richesse et de la beauté de cette région.

Quand partir ?

La forêt est couverte d’une couleur verte luxuriante et fraîche toute l’année. Pourtant, la période idéale pour visiter la forêt de Tra Su dure du Septembre jusqu’au Novembre, quand le niveau d’eau est plus élevé et les cajeputiers sont les plus verdoyants. Les paysages seront donc plus magnifiques avec les petites maisons en bambou s’entrevoyant à côté des cajeputiers.

 

La beauté paisible de la forêt de Tra Su.

Une grande variété de faune et de flore

Ce territoire s’épanouit en fait d’immenses cajeputiers, eucalyptus et niaoulis qui se chevauchent sur fond des rivières tandis que la lemna minor (une petite lentille d’eau) couvre la surface de l’eau avec sa couleur verte claire.

foret de cajeputiers tra su 1

La forêt est aussi l’abri de plus de 31 animaux et reptiles ainsi qu’une très riche population d’oiseaux dont plus de 70 espèces sont recensées dans ce bois. On peut trouver ici des cigognes, des bihoreaux gris, des cormorans de Vieillot, etc. qui viennent y nidifier. Parmi ces oiseaux aquatiques, le tantale indien et l’anhinga roux (ou l’oiseau-serpent) sont les deux rares figurant dans le Livre Rouge du Vietnam.

foret de cajeputiers tra su 2

Pour pénétrer dans la forêt, vous passerez d’abord à travers un champ vaste des lotus et des nénuphars blancs. Alors quoi de mieux qu’une balade en bateau dans un cadre si pittoresque tout en respirant les senteurs des fleurs ?

Nui Câm

Nui Câm est située dans la commune d’An Hao, district de Tinh Biên où se trouvent plusieurs sites connus comme le lac de Thuy Liêm, la pagode de Van Linh, et la statue de Matreya sur la montagne Câm qui a été reconnue comme la plus grande d’Asie en zone montagneuse…

matreya montagne cam 1

Les visiteurs prient devant la statue de Matreya sur la montagne Câm.

Nui Câm est la montagne la plus haute dans le delta du Mékong et culmine à plus de 700 mètres. De ce lieu, vous pouvez contempler des paysages majestueux comme d’immenses rizières et des monuments importants comme la pagode Van Linh vieille de 100 ans ou la tour Kouan Yin avec ses 35m de haut. N’oublions pas le lac Thuy Liêm, d’un romantisme fou.

Le site Nui Sam

Située dans la commune de Vinh Te, dans la ville de Châu Dôc, province d’An Giang, le site Nui Sam (Mont Sam) est reconnue comme zone touristique nationale. C’est une destination réputée du Nam Bô occidental. Ce mont de 284m de haut recèle une centaine de pagodes et de temples, dont plusieurs sont situés dans des grottes. Ce site séduit par ses beaux paysages naturels et ses nombreux sites architecturaux et culturels.

temple deesse xu

Le temple de la Déesse Xu.

On peut citer particulièrement le temple de la Déesse Xu (Miêu Bà Chua Xu) avec son riche patrimoine qui se trouve au pied du mont Sam. Chaque année, la fête de la Déesse Xu se tient du 23 au 27 avril du calendrier lunaire. Elle attire plus de 4 millions de touristes et pèlerins. Ils y viennent prier, présenter des offrandes  ou visiter le lieu sacré. La grande statue de la Déesse, datant du VIe siècle se trouve à l’intérieur du temple. Elle représente un personnage aux cheveux bouclés qui rappelle les traits de la divinité hindoue Shiva.

Le trésor de la culture Oc Eo

Les vestiges de la culture Oc Eo de la montagne Ba The à An Giang et de Nen Chua à Kien Giang, dans le sud du pays, ont été proposés pour une reconnaissance par l’UNESCO en tant que patrimoine culturel mondial.

culture oc eo

Un objet de la culture Oc Eo.

Entre le Ier et le VIIe siècle, le Royaume de Phu Nam couvrait une grande partie des plaines du sud et abritait la culture Oc Eo dans la province d’An Giang. Après avoir été oubliés pendant des milliers d’années, des traces de la culture Oc Eo ont été découvertes dans la région de Ba The-Oc Eo à An Giang.

En 1944, l’archéologue français Louis Mallecet a effectué des fouilles sur le site avec ses collègues de l’École française d’Extrême-Orient. Ils ont découvert des objets offrant la preuve d’une civilisation florissante et d’un commerce bien développé avec d’autres régions d’Asie du Sud-est.

Aujourd’hui, ce lieu accueille non seulement des collectionneurs et des archéologues qui viennent étudier et apprendre, mais aussi des touristes vietnamiens et étrangers. Ces nombreuses traces de civilisation ancienne permettent d’en savoir un peu plus sur une période  particulièrement brillante de la province d’An Giang en particulier et du delta du Mékong en général.

Source: CVN 

>> Envie de découvrir An Giang et le delta du Mékong ? Consultez les meilleures périodes dans  « Quand voyager dans le delta du Mékong ? » !

 

Publicités
Catégories : An Giang | Étiquettes : , ,

Navigation des articles

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :