La pagode Keo – Un joyau architectural vietnamien

pagode-keo

La pagode Keo est l’une des plus célèbres du pays.

La pagode Keo, l’une des plus célèbres du pays, est caractéristique du style architectural traditionnel vietnamien. Un trésor historique exceptionnel, préservé depuis plus de 400 ans.

Située dans la commune de Duy Nhât, district de Vu Thu, province de Thai Binh, à une centaine de kilomètres au sud de Hanoi, la pagode Keo s’étend sur une superficie de 17 hectares, en totale harmonie avec la nature environnante.

Un site incomparable pour revisiter l’histoire

Connue sous le nom de «Thân Quang», la pagode a été érigée en l’honneur du bonze Không Lô, un maître religieux de la dynastie des Ly (1010-1225). Bien qu’ayant été rénovée plusieurs fois, la structure originale du XVIIe siècle reste encore intacte à ce jour. Elle est composée entre autres de plusieurs cours, et de sculptures uniques sur les étais en «bois de fer» (gô lim) soutenant les toits.

festival-de-pagode-keo


Le festival de rites traditionnels se tient une fois au printemps (le 4e jour du 1er mois lunaire), et une deuxième fois à l’automne entre le 13e et le 15e jour du 9e mois lunaire).

La pagode de Keo est célèbre pour son clocher à trois toits superposés, avec des balcons travaillés avec grande finesse. L’édifice ressemble à une fleur de lotus, épanouie parmi les arbres qui l’entourent. Sa forme architecturale de style classique, de onze mètres et demi de haut, contient trois énormes cloches. Ces dernières furent construites à partir de bois précieux, et forment un système complexe de montants et de rampes reliées par des mortaises supportant un dôme fait de tuiles.

Cette pagode possède une collection impressionnante d’objets religieux et historiques, notamment de la porcelaine de Bat Tràng datant du XVIe siècle.

L’ensemble du site a été classé vestige national spécial par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme en 2012.

Le festival de rites religieux et traditionnels se tient une fois au printemps (le 4e jour du 1er mois lunaire), et une deuxième fois à l’automne (entre le 13e et le 15e jour du 9e mois lunaire). Des spectacles et jeux populaires sont organisés en référence à la vie des paysans du delta du fleuve Rouge, tels que attraper le canard ou cuire le riz. Un rendez-vous incontournable pour de nombreux pèlerins et touristes dans la région.

Source: CVN

Publicités
Catégories : Thai Binh | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :